Les Flammes Du Phenix

Dialogue royaumes.net
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chroniques d'Ered Dungortheb

Aller en bas 
AuteurMessage
Argawaen
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Pau
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Chroniques d'Ered Dungortheb   Ven 14 Oct à 20:27

La nuit s'étendait tel un voile de ténèbres sur Styx, la cité des Elfes. La ville immortelle était plongée dans le silence. Les immenses arhnans, porteurs de la ville elfique, se dressaient comme de gigantesques colonnes. Car Styx était perchée sur les cîmes de ces arbres millénaires, importés d'Andalë au temps de la jeunesse des Elfes. Les maisons des Elfes, qui ressemblaient plus à de grandes cabanes cachées dans l'épais feuillage des arhnans étaient reliées entre elles par de grandes passerelles, faites en bois du même arbre. L'intérieur du plafond en forme de voûte de chaque passerelle brillait d'une puissante et vive lumière, de sorte que Styx ressemblait vue du sol à un immense labyrinthe dont les chemins seraient de lumière.
Styx était découpée en huit quartiers et en deux étages:quatre au premier étage:nord, sud, ouest, est, et quatre autres au deuxième étage, nord-ouest, nord-est, sud-est et sud-ouest. Au premier étage, il y avait quatre passerelles principales qui se rejoignaient au centre pour former la base de la Tour de Styx. Cette tour était faite d'une pierre blanche et nacrée et était immense. A l'intérieur y étaient conservés des documents et de nombreuses cartes, ainsi que de précieuses armes et des trésors.
C'est ainsi qu'était la capitale du royaume Ered Dungortheb. J'habitais dans la tour de Styx, au deuxième étage. La salle du trône était située sous ma chambre, et j'y allais pour diriger les conseils. Un jour, que la guerre faisait rage dans l'ouest de Teliarok, un messager vint me prévenir que des Orques du Nord, les plus terribles, et la race la plus infecte qui existe au monde, se dirigaient vers mon royaume, pendant mon conseil . Je sortis de la tour et criai aux Elfes de prendre les armes.


Dernière édition par le Mar 25 Oct à 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argawaen
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Pau
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: Chroniques d'Ered Dungortheb   Ven 14 Oct à 20:28

La panique et le désespoir envahit mon coeur quand je vis les premiers Orques arriver. Je retournai dans la salle d'armes, à l'intérieur, et je pris l'arme la plus puissante que je possédais:Prynhlas, la Dague elfique du Premier Elfe. Le courage reprit force en moi et je courai dehors. Soudain, quand je sortai de la Tour, mon coeur manqua de s'arrêter:c'était un désastre. Des passerelles s'effrondaient, les Orques s'acharnant sur elles pour empecher mon peuple de fuir. Une haine et une rage démentes s'emparèrent de moi. Je bondis sur la première passerelle et trancha quelques cous d'Orques. Leurs épées noires et rouillées sifflaient autour de moi tandis que je fuyai hors de Styx. A peine que je sautai à terre que la passerelle où je me trouvais s'effondra dans un terrible fracas. Je m'enfuyais dans la forêt, abandonnant mon royaume à son sort.
C'est ainsi qu'Ered Dungortheb fut détruit. Cependant, je jurai de reconquérir mon royaume et, plusieurs années après, je réussit, avec l'aide des Flammes du Phénix. Et aujourd'hui, alors que le nom même de mon royaume est oublié, je le reconstruit avec l'aide de mes alliés et avec l'idée que je me vengerai un jour des Orques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argawaen
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Pau
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: Chroniques d'Ered Dungortheb   Sam 15 Oct à 19:37

Deux ans après, mon royaume était à peu près reconstitué. J'avais fait rebâtir la Tour de Styx et les huit quartiers, ainsi que les passerelles et une bonne centaine d'Elfes habitait déjà dans la capitale. Il en arrivait chaque mois. L'année suivante, quelques villages sylvestres avaient été reconstruits et des Elfes y habitaient. La ville de Styx était entièrement reconstituée. Mais c'est alors, qu'une nuit où la nuit semblait légèrement rouge qu'un rêve étrange vint à moi. En voici le récit ainsi que celui des évènements qui suivirent cette nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argawaen
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Pau
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: Chroniques d'Ered Dungortheb   Dim 16 Oct à 11:56

Un vent frais passa dans ma chambre par la fenêtre entrouverte. Styx dormait. Soudain, dans mon sommeil, le ciel m'apparut devant moi alors que je dormais. Etonné, j'avisais la paysage étonnament précis. Et chose inouie, j'étais conscient! J'étais debout sur l'herbe, devant la mer. Les vagues s'abattaient avec force sur le rivage. Tandis que j'observais avec attention le ciel gris et morne comme si je m'attendais à ce que quelque créature volante descende du ciel, une voix faible et d'une tristesse frappante s'éleva dans la nuit:
Trouve l'Epée du Premier Elfe! Le seigneur Nekron du royaume d'Odarakd l'a faite voler. Cette arme antique contient le Pouvoir des Elfes et si un Homme au coeur corrompu venait à la toucher, l'immortalité des Elfes due au Pouvoir de l'Epée prendra fin et ce sera la chute des Elfes. Trouve Prynhlas...

[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argawaen
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Pau
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: Chroniques d'Ered Dungortheb   Ven 21 Oct à 11:03

Je me réveillai en sursaut. Je transpirais. Alarmé par cette nouvelle je sorti de ma chambre et me dirigeai vers la salle d'arme où se trouvait habituellement la Dague. Elle n'y était plus. La voix de mon rêve avait dit vrai.
Une demi-heure après, j'étais prêt à partir pour le royaume d'Odarakd. Je laissai des instructions à mon frère pour qu'il gouverne Ered Dungortheb en mon absence. Alors, je parti.
Je sorti une fois de plus de mon royaume, comme je l'avais fait jadis. Odarakd était un royaume au nord de Teliarok, situé sur une grande île, cachée des rivages de Teliarok par d'épaisses brumes. Ce royaume avait une sombre réputation auprès des habitants de notre île. Nekron, son seigneur restait le plus souvent caché dans son sombre château et méditait sur des plans de guerre et d'invasion des royaumes voisins. Quand il guerroyait, il était craint de ses ennemis et on n'osait pas lui porter de coups car d'anciennes légendes prétendaient que quiconque le tuerait serait maudit. Tel était le royaume où je devais me rendre pour le salut des Elfes.
Une heure après j'aperçu la ville d'Airanak où je trouverais le sage Nalacyë qui m'aiderait dans ma quête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argawaen
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Pau
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: Chroniques d'Ered Dungortheb   Mar 25 Oct à 11:39

Je quittai la plaine pour m'enfoncer dans un petit bois calme et frais. Rapidement, le sentier descendit et décrit des courbes jusqu'à ce que j'arrivai à un pont de pierre. Sous le pont coulait une belle rivière à l'eau claire et je sus alors que j'arrivai à Airanak. Quelques mètres plus loin, le chemin entrait dans la ville par une large porte gardée par deux gardes en armure blanche. A l'intérieur des murs, on voyait des maisons au toit de chaume, des tavernes et des villageois passaient, occupés à leurs affaires. Nalacyë habitait dans l'une de ces maisons.
Je passai par la porte et les gardes ne m'empêchèrent point d'entrer dans Airanak. Entré dans la ville, j'entrepris de chercher une auberge. Une ou deux minutes plus tard, c'était fait. J'entrai dans la salle de l'Elfe dansant. Dans cette heure du soir, la salle était pleine. Les murs de l'auberge étaient de pierre et le plafond était étonamment haut. Des gens buvaient et se saoulaient tout leur content. Je passai entre les tables pour aller au comptoir. Je ne pus m'empêcher d'avoir une nausée lorsqu'un vieux mendiant vomit ce qui semblait être de la soupe dans sa bière. Ca puait la transpiration et l'alcool. Une fois arrivé au comptoir, je demandai à l'aubergiste une chambre pour la nuit et le logement pour Nardol, mon cheval. Il me tendit la clé et je pris une bière. J'allai m'asseoir à une table vide, et attendait qu'un seigneur vienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques d'Ered Dungortheb   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques d'Ered Dungortheb
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLIC Chroniques de la police ordinaire, Bénédicte Des forges
» Chroniques d'un retour en Auvergne
» Chroniques Oubliées - Mini campagne médiéval fantastique pour joueurs débutants
» Chroniques d'un eldar noir (2000 pts) [genèse de listes, résumés de parties, ...]
» [FULL] Anathazerïn (Chroniques Oubliées) (30/10)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Flammes Du Phenix :: Histoire, aventure-
Sauter vers: