Les Flammes Du Phenix

Dialogue royaumes.net
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le debut d'une amitié

Aller en bas 
AuteurMessage
lerlifel
Présent
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: le debut d'une amitié   Ven 29 Juil à 19:20

Il y a longtemps les royaumes côtiers de Brorotras et Pilmaldur etaient en paix mais un royaume de barbare avait réussi a prendre le controle des cotes de Pilmadur le royaume de Brorotras avait alors reprit ces terres aux barbares et ne contaient pas les rendre au royaume de Pilmadur.

" seigneur Lerlifel ne devrions nous pas rendre c'est terre a leur propriétaire.
_Non, nous devons les garder cela nous permettra d'avoir des nouvelles de Dhilvalars plus rapidement.Et pour cela nous devons construire ici un chantier navale qui nous permettra de construire des navires assez puissants pour aller a Dhilvalars et il n'y a que dans un endroit avec un flux puissant de magie que nous pouvons le faire et cette endroit n'existe qu'ici.
_Bien sire, j'ordonne au homme de si mettre tout de suite.
_Une derniere chose je ne veux pas que cela s'ébruite personne ne doit savoir que nous venons de dhilvalars compris.
_Oui sire."

Sur ceux la construction du chantier naval commença.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nalec
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 872
Localisation : nancy
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: le debut d'une amitié   Ven 29 Juil à 19:21

Nalec avait envoyé une petite armée contre ce qui restait des barbares, de toute façon il manquait vraiment de soldats et ne pouvait envoyer plus pour reprendre ce qu'il avait perdu.Il faisait parti des éclaireurs et voyant deux armées se battre, il décida de faire retourner son armée en arrière en toute hate car son armée se rapprochait mais elle ne devait pas être vu, car parmi les deux armées qui se battaient, il y en avait une bien plus grosse que la sienne et qui aurait tot fait de la détruire, il ne prit pas le temps de voir les bannières des deux armées et partit. Il garda une centaine de belluaires pour tuer les rescapés et les fuyards du royaume barbares, ensuite il rejoignit son armée et anéanti le reste des terres barbares, tuant son seigneur fallacieux.

Deux jours après, tout le royaume barbare était en ruine et la reconstruction commençait, mais Nalec voulait reprendre les cotes, les armes, les bibliothèques et les navires s'y trouvant étaient trop précieux. Une semaine avait passé depuis la chute du royaume barbare anciennement nommer érènegi (rnj), Nalec possédait environ 18 000 hectars de plus, mais ce qui l'occupait s'était ses 6000 hectars de cote et ses deux citadelles et ses ports qui étaient très important à ses yeux. Il aurait pu construire de nouveaux batiments mais il décida de garder seulement les 2-3 petites montagnes pour leurs métaux, laissant le reste des terres à l'abandon avec pour seuls monuments des tours de gardes, 6000 en bois et 800 en pierre pour les 15 000 hectars restant.

Avec sa garde personnelle, l'elfe entreprit d'espionner le nouveau propriétaire de son terrain, c'était le premier terrain que Nalec avait reçu sur Teliarok, et il n'allait pas l'abandonner comme ça. Cela faisait maintenant deux semaine qu'un inconnu les avait, c'était intolérable.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix


Dernière édition par Nalec le Ven 4 Juil à 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lerlifel
Présent
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: le debut d'une amitié   Ven 29 Juil à 19:22

Lerlifel venait d'acquérir de nouvelle terre pour mener son projet a bien mais celle ci était deja menacé par les pillards et par une armée qui voulait reprendre ce qui lui appartenait de droit.

"Sire il faut absolument consolider notre défense si nous ne voulons pas perdre ces terres que nous venons d'acquérir .
_soit vous allez m'investir les deux citadelles abandonnées et construire une muraille les reliant sur ce mur vous placerez des tours a 100 mètres d'intervalle, vous mettrez 10 archers dans chaque tour et 300 archers accompagnés de 100 fantassins dans les citadelles. De plus vous allez me construire une porte au centre de la muraille vous la fairez garder par 200 archers et 100 fantassins. cela nous fera 700 archer plus 300 fantassins mobiliser quand au 300 archers, 1700 fantassins et aux 500 cavaliers qu'il reste ils resteront a l'arrière en renfort cela devrait suffire. J'espère juste que les 220 fantassins et 400 cavaliers qui gardent mon royaume ne se sont pas fait attaquer.
_ bien sire ce sera fait."

Durant les jours qui suivirent les ordres de Lerlifel furent respecter et la construction du chantier naval avançai un peu plus chaque jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nalec
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 872
Localisation : nancy
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: le debut d'une amitié   Ven 29 Juil à 19:23

Nalec, armée d'un arc, de deux épées de grands seigneurs elfes, d'une vingtaine de dagues légères et de son épée du Phénix et accompagné de sa garde rapproché, parcourue la forêt qu'il connaissait si bien, aucun soldat ne s'y trouvait apparement. Jusqu'à ce qu'il entendit des rires et le son d'un liquide se transvasant. 20 archers environ festoyaient dans le forêt, un homme les appela, leur disant de se hater vers les tours de gardes qu'ils devaient défendre, les 20 archers se divisèrent en groupe de 10 et juste avant qu'ils ne sortent de la forêt, Nalec et ses elfes les tuèrent et prirent leurs vêtements.

Ils entrèrent dans la tour, l'homme qui avait interpellé les autres demanda pourquoi ils n'étaient que 6, Nalec lui dit d'entrer dans la tour et ils le tuèrent sur le champ, ensuite Nalec ordonna à ses elfes, sauf à un de rester dans la tour pour lui permettre de s'enfuir et pour que les autres archers ne se doute de rien, depuis leur tours les autres archers ne pouvaient voir qu'ils n'étaient que 4.

Nalec parti donc avec un seul membre de sa garde, le meilleur, l'intendant du royaume de Pilmaldur, et personne ne les génèrent, ils se dirigèrent vers le port, espérant trouver une personne haut gradé qui organiserait l'investissement des lieux.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix


Dernière édition par Nalec le Ven 4 Juil à 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lerlifel
Présent
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: le debut d'une amitié   Ven 29 Juil à 19:23

Lerlifel était satisfait de l'avancement des travaux lorsque soudain un de homme arriva essouflé.

"sire, sire!
-Parle, que se passe t'il.
-Nous avons retrouver les corps d'archer et leurs vêtements ont disparu.
-QUOI! Mais cela veux dire que nous avons été infiltré, vite il faut tripler la garde pres du chantier naval, dite a tout nos hommes de se méfier des nouveau visage et vous aller aussi appeler ma garde d'elite et leur dire de se rendre ici le plus vite possible je crains que l'on decouvre notre reel identité et nos objectifs. Ou en est la construction du navire il faut se depecher de le finir avant que les intrus le trouve.
-bien sire il en sera fait selon vos ordres."

Dès ce moment la garde fut renforcée partout et les gardes d'elites couraient dans tout les coins pour denicher les intrus.Cependant Lerlifel avait peur de ce qui pourrai arriver et il appréhendait la suite des évènements cela ne se passait pas du tout comme prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nalec
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 872
Localisation : nancy
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: le debut d'une amitié   Ven 29 Juil à 19:23

Il y avait une citadelle vers l'ouest nommer anuminas et vers l'est une autre nommer dol guldur, éloignées de seulement 10 Kilomètres, ces citadelles étaient séparés par une ville énorme, contenant elle même 4 remparts de plus en plus grands et forts au fur et à mesure qu'on se dirigeait vers les forteresse, la 1 ère rempart était très grande, seul celle-ci était gardée par les soldats de Brorotras, 5 mètres de haut, renforcé par des créneaux, la 2 ème et la 3 ème n'avait que peu d'importance car elles étaient petites d'origine et complètement détruites, la 4 ème était normalement très grande, possédant une lourde porte de bois, mais elle était brulé et tout était détruit.

La ville s'étendait jusqu'à la forêt, cette forêt forme un arc de cercle qui protégeait et dissimulait la ville. Au sud des villes il y avait des champs et enfin les ports, mais pas des ports militaires, des petits ports servant à pécher, les ports militaire se trouvaient bien plus à l'est, et c'était toujours Nalec qui les controlaient.

Nalec avait fait comme s'il ne s'interessait pas au terrain qu'il avait perdu, alors les barbares furent complètement surpris lorsqu'ils furent attaqués. Et le seigneur Lerlifel pensait également que personne ne viendrait reprendre ses terres, mais il était plus sage que les barbares et avait mis une lourde défense au cas où. Nalec avait perdu ses terres au sud ouest, mais en avait gagné trois fois plus au nord-ouest, ses terres au nord avait comme frontière nord un royaume ennemi, en frontière sud, elle avait la grande forêt et une chaine de montagnes appartenant à son ennemi, la frontière est de ses nouvelles terres était tout simplement le royaume de Pilmaldur et enfin sa frontière ouest était un royaume inconnu.

Voyant que beaucoup d'hommes se hataient dans la muraille, Nalec et Turin, son intendant, se joignirent à un groupe pour se dissimuler. Avant Nalec était un homme, et il parvint à marcher comme les autres, Turin non, mais cela n'avait aucune importance dans un tel vacarme. Les ports de pèches étant devenus inaccessibles, les deux elfes avaient choisit d'aller à Dol Guldur qu'ils connaissaient très bien. Mais les gardes gardant la porte du chateau, n'étaient pas stupides, et avaient reconnu là deux elfes.

Le capitaine de la garde sonna trois fois du cor, la grande porte allait s'ouvrir..... la grande porte.... pour deux petits soldats, trois son de cor? une garde doublé à la muraille?? Un silence de mort près du chateau???

Nalec regarda Turin, tout deux sortirent leurs armes, aussitot des archers apparurent dans les tours, mais ils tuèrent surtout leurs amis et jamais ils ne blessèrent les deux elfes. Malgré leurs cottes de mailles et le nombre de soldats qui sortaient du chateau, Nalec et Turin parvinrent à entrer grace à la magie de Nalec, de leurs épées venant de Dalvilhar et de leur incroyable agilité. 50 hommes et 5 belluaires contre eux deux, le feu avait vite fait d'effrayer la moitié, les belluaires en partant avait écrasé plusieurs hommes, les archers en avaient tué d'autres, à la fin il n'en resta qu'une trentaine qui à cause des flammes, n'avaient pas vu où c'était caché leurs ennemis. Nalec et Turin envoyèrent alors leurs 20 dagues respectives, et tuèrent les derniers. Dol Guldur était la meilleur des deux cités grace à ses couloirs secrets, même si ce n'était pas une cité militaire.

Grace à un couloir secret, il arrivèrent dans la salle du trone ( lors des batailles dans le chateau, Nalec arrivait toujours devant la porte en un temps record sans que personne comprennent, ce couloir lui offrit souvent la victoire ), exténués, mais contrairement à ce que pensait Nalec, quelqu'un avait découvert commet ouvrir la porte, c'était un elfe, de grande taille, l'air noble.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix


Dernière édition par Nalec le Ven 4 Juil à 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lerlifel
Présent
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: le debut d'une amitié   Ven 29 Juil à 19:24

lerifel entendit du bruit derriere lui et lorsque il de retourna il vit deux inconnus qui le menacaient.Il s'arma alors de sa lame de givre qui fut crée par les valars eu meme il vint vite a bout du premier assaillant et le mit ko mais le deuxieme se battait rudement bien et le combat dura longtemps. Soudain l'adversaire de Lerlifel perdit son casque et lerlifel se rendit compte que celui ci était un elf, lerlifel avait l'air desemparé il lacha son arme et se mis a genoux sous les yeux medusés de Nalec.

"pardonnez moi je vous en prit O noble valars j'avais jadis promis de ne jamais lever mon arme contre les elfs sauf si cela était necessaire pour leur rendre leur puissance je m'en remet a votre jugement et a votre decision si vous juger que je dois etre puni alors j'assumerai la punition."

un visage se mis à apparaitre dans les nuage toujours sous les yeux medusés de Nalec, et le nuage se mit a parler

"nous te pardonnons et nous t'excusons mais jamais plus tu ne levras ta lame sur un elfe sauf si cela est vraiment necessaire.
-je vous remercie de votre clémence."

a ce moment le visage disparut et Nalec profita de la situation pour commencer une discution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nalec
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 872
Localisation : nancy
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: le debut d'une amitié   Ven 29 Juil à 19:24

Seigneur, levez vous s'il vous plait ! Et dites moi quel était cette magie?
- Ce n'était guère de la magie, c'était un des puissants valar qui me parlait
- Un valar?? Foutaise ! Je ne crois pas en des dieux fallacieux, je suis le représentant du Phénix qui est lui même le représentant de toute force régissant ce monde, mais en aucun cas je me plierais à une croyance, pas comme vous.
- Vous pensez que le Phénix est réel, moi je pense que les valars sont réels, nous ne sommes donc, pas si différent seigneur.
- mmffff. Bien, puisque vous êtes là.Seigneur, je vous propose un marché, même si les circonstances sont étranges, les anciens terrains sont presque tous à toi si tu me rend les terrains au sud-ouest, si tu me rend les cotes qui faisaient autrefois parties de Pilmaldur.Quand je parle des anciens terrains,je parle des 12 000 hectars appartenant aux barbares, 12 000 contre seulement 6000, je vous donnerais même les richesses qu'il y avait dans ces contrées. Vous pouvez accepter ou je reprendrai mes biens par l'épée
-Noble seigneur je suis disposé a vous rendre vos terres mais j'aimerai garder le chantier naval que j'ai fais construire ainsi que les terres environnantes.

Lerlifel montra la position du chantier naval sur une carte se trouvant sur le grand bureau, et Nalec n'était pas content du tout.


-Désolé mais ce chantier naval est certes à l'ouest de ma ville, mais il est au sud de mes cultures ouest, je ne peux vous offrir autant, il me faut mes 6000 hectars, et pas 5000.
-Certes mais je vous rendrai ces terres une fois mon travail ici terminée.
-Vous me rendrez tout? ou vous garderez votre chantier naval? et combien de temps durera ce travail,
-Je vous rendrai tout y compris le chantier naval que j'ai construis, et cela dès que le navire sera terminé.

-Un navire seulement?
-Disons que se navire est tres important pour moi.
-Et une fois votre chantier naval perdu,où mettrez vous votre bateau?
-Je compte partir pour un long voyage
-Et comment reviendrez vous sans port pour vous accueillir?
-Mais je possede mes propres ports dans mon domaine ainsi que mes propre chantier naval
-Alors pourquoi ne pas faire un bateau dans vos ports?? Désolé mais ces terres sont d'une importance capitale pour moi et mon peuple.
-Je n'ais aucune explication à vous donner sur ce sujet cela me regarde et..

A ce moment un soldat de lerlifel arriva essoufflé

"Sire le navire qui nous permettra d'aller a dhi..
-Mais taisez vous donc imbecile
-Pardon sir, le navire sera terminé dans 5 jours
-Merci vous pouvez disposer.
-5 jours? Bien, vous avez vos 5 jours, je vous laisserais tranquille, mais redonnez moi ma ville et mes deux citadelles en attendant votre départ. Proposa Nalec
-Soit qu'il en soit ainsi.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix


Dernière édition par Nalec le Ven 4 Juil à 19:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lerlifel
Présent
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: le debut d'une amitié   Ven 29 Juil à 19:25

Une fois Nalec parti Lerlifel fit appeler son intendant

"Vous allez faire rentrer la plupart des troupes à la capitale de mon royaume, resterons ici seulement 200 archers et 100 fantassins, vous allez aussi faire batir des tours de garde, en bois ca ira plus vite, ou vous allez repartir les troupes restantes et envoyer quelques espions pour s'assurer que Nalec n'a pas compris ce que j'allais faire du bateau.Vous allez aussi envoyer des troupes pour investir les terres que Nalec m'a cédé et y mettre 2 forteresses reliées d'une muraille.
-bien sire ce sera fait."

La cité que Nalec était en pleine rénovation et de la plus haut tours on pouvait apercevoir une armer se diriger vers les terres cédées par Nalec, les armées de Lerlifel partait lutter contre les barbares qui infestaient ces nouvelles terres, Lerlifel était à leur tête, une bataille terrible se fit entendre jusqu'à la citée de Nalec on pouvait apercevoir un nuage de poussiere et entendre le cris des barbares agonisants, apres un long silence on vit revenir lerlifel et quelques hommes vers le chantier naval il avait sans doute laisser son armée là bas puis il etait revenu avec sa garde personnelle ; cinq jours plus tard les espions etaient revenus et lerlifel se preparait au depart

"Bien que les espion fassent leur rapport.
-sire, Nalec est en pleine rénovation et il est trop occupé a réparer sa citée qu'il nous a totalement oublié, par contre un de nos espions a ete porté disparu.
-Voila qui est embetant, vite partez voila les troupes de Nalec qui viennent recuperer leur terre.Bien le bonjour messieurs nous nous apprétions a partir.
-bien tres bien nous allons pouvoir recuperer nos terre."

Lerlifel monta alors sur son navire et partit avec ses hommes il esperait que Nalec n'avait pas capturé son espion et avait des doute sur la raison de son voyage, puis on le vit s'éloigner vers le large sous le regard intriguer de Nalec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nalec
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 872
Localisation : nancy
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: le debut d'une amitié   Ven 29 Juil à 19:25

Nalec repartit avec Turin et sa garde personnel, il partit vers son royaume Pilmaldur et ordonna le rassemblement du conseil militaire et économique.

Bon pour commencer quels sont nos troupes? Demanda Nalec avec insistance et force.
-Nous possédons 2000 archers au total, 500 sont occupés dans les frontières est et nord, bien que ces frontières mènent à des royaumes alliés. 400 sentinelles et 300 forestiers près de la frontière nord ouest- nord, cette fontière est toujours en contact avec un royaume ennemi, nous tenons les gués du fleuve qui la traverse.
-Ce fleuve s'appelle l'Andurant, retiens ce nom ******.
- Oui sir, nous tenons les gués de l'andurant avec 300 forestiers seulement, les 400 sentinelles font barrière entre la montagne au nord-ouest et la frontière de notre allié.
- Bien, envoyez à cette barrière 500 hommes à pied, en armure, de jeune troupes, les plus expérimentés il me les faut maintenant.
Je veux 1000 archers, les forestiers et les chevaliers qu'il nous reste dans la forêt au nord de Dol Guldur et de Anuminas, qu'ils reprennent les abris et les guets. Ensuite avec les toutes les troupes humaines qu'il nous reste, vous défendrez les deux citadelles.

Nos dragons patrouilleront dans tout le royaume, je veux des centaures et des sylvaniens dans la montagne du nord-ouest, car cette montagne fait parti de notre frontière avec le royaume de Brorotras, le reste vous gardez.

-Sir je puis me permettre, il nous restera à peine de quoi repousser une attaque venant du royaume Fantanado qui est notre ennemi, et un ennemi coriace, de plus vous envoyez la moitié de nos troupes sur les cotes, craignez vous une attaque.

- En effet je le crains, j'ai été espionné, j'ai capturé un de leur espion qui n'a su résister à ma torture, mais ce sentant faiblir il s'est donné la mort. Le seigneur du royaume de Brorotras est parti, à son retour, soit il nous attaque, soit il nous laisse tranquille, mais je n'ai pas confiance, quelque maléfice l'entoure. Aussi je pense qu'il partira pendant au moins deux mois, vous allez me former d'autres archers, vous recruterez facilement des volontaires, ces archers seront aux frontières est et nord, pour remplacer les autres qui iront sur les cotes, dans la ville.

-Bien sir, autre chose?

-Oui, comme nous avons repris les cotes, nous avons repris nos écuries, je veux 800 chevaliers pour dans 2 semaines, en clair tout ceux qui avaient fuis les écuries vont y retourner, et reconstruisez moi la ville au plus vite.

- Oui sir.

Nalec craignait une attaque du royaume de Brorotras, les hommes placés dans la forêt ou dans les montagnes ne seraient pas vu il le savait, tout ce qui serait vu ce serait les dragons, qui inspireraient la terreur aux soldats proches du royaume de Pilmaldur. Aussi il était décidé à ne pas se laisser reprendre sa grande ville, il attaquerait le premier s'il le fallait.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix


Dernière édition par Nalec le Ven 4 Juil à 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lerlifel
Présent
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: le debut d'une amitié   Ven 29 Juil à 19:25

Apres un long voyage de 2 semaine Lerlifel arriva en vue de Dhilvalars ou les grand elfe l'attendaient et l'invita dans la salle du conseil

"soyer le bienvenue a Dhilvalars nous sommes ravis de voir que vous avez réussi a venir, si nous vous avons demandé de revenir c'est pour vous donner de nouvelles informations sur votre mission. Nous avons decidé, apres avoir liberé les environs de dhilvalars, de t'offrir notre aide, pour ton retour nous t'offrons quelques troupes, de plus nous t'informons qu'un autre elf est sur Teliarok, par contre nous ne pouvons te dire qui c'est, car pour la sécurité de Dhilvalar, il a changé de nom, mais ne t'inquiète pas, à notre grand malheur il aime se faire remarquer, tu le trouveras sans peine.
- Il y a un autre roi elf de dhilvalars sur teliarok!
- Maintenant tu sais ce que nous voulons de toi mais avant de repartir repose toi un peu et vas donc voir tes amis et ta famille tu repartiras dans un mois, le temps de réunir les troupes que nous te donnons et de constuire les navires qui les transporterons
-bien, je vais prendre un peu de repos chez moi.

Lerlifel se dirigea vers la maison de ses parents où il avait vécu tant de bon moments il pensait deja à la surprise qu'il leur ferait. Arriver devant le palier il frappa à la porte et se fut une petit elfe blonde aux yeux bleus qui lui ouvrit la porte

"Lerlifel c'est toi, papa maman venez voir Lerlifel est rentré.
-Bonjour Lelia chère petit soeur, père, mère
-Lerlifel tu estrevenu. Tu as fini ta mission?
-Non père, je viens passer quelques vacances je dois repartir dans un mois.
-c'est dejà ça vient ne reste pas la, rentre.

Lerlifel passa un mois bien calme dans sa famille et cela lui avait permi de se détendre et de s'eloigner de ses responsabilités et de ses problemes. Un mois plus tard Lerlifel reprit la mer a la tete de 20 navires charger chacun de 100 rodeur et 50 archer. Il arriva dans son royaume deux semaine plus tard et il avait perdu 2 navire en route. Une fois arriver il reunit son conseil.

"-Alors que s'est il passé en mon absence.
-rien de special nous avons subi quelques attaques que nous avons pu repousser et nos eclaireurs et espions nous confirment que Nalec a masser ses troupes près de la cote.
-Bien je veux la moitié de l'armée sur la cote c'est a dire 3000 fantassins 200 cavaliers et 1000 archers ainsi que tout les chevaucheurs, les autres troupes garderons l'unique entré de notre royaume entourée de montagnes.Bon je pars sur le champ a la recherche de ce dhilvalarsien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nalec
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 872
Localisation : nancy
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: le debut d'une amitié   Ven 29 Juil à 19:26

Nalec Nalec !!!
- Turin!! Turin !!
- Non Nalec ce n'est pas amusant, pas amusant du tout, une flotte de presque 20 navires vient d'accoster à Brorotras, environ 2000 archers en sont sortis et plusieurs centaines de cavaliers, mais le plus inquiétant, c'est que ces navires ressemblent aux notres.
- Viendraient-ils de Dhilvalar, comme nous?
- Possible
- IMPOSSIBLE !!!! Rassemble moi 2000 archers, 3000 elfes à pieds, sans armure, armés de dagues, d'épées et de poignards, une cavalerie lourde de 300 hommes et ce que tu pourras de dragons. Tout ça près de Dol-Guldur.Ensuite tu rassembles nos centaures et notre cavalerie légère sur la montagne nord-ouest, cette petite armée pillera les terres au nord une première fois, mais la deuxième fois elle s'enfoncera vers l'ouest pour attaquer la chaine de montagne qui protège le royaume de Brorotras, elle fera diversion, pendant que moi, j'anéantirais ce royaume!!!!
- Bien sir.La fureur de Nalec était grande, et Turin n'osa plus l'appeler par son prénom avant la bataille.

Nalec partit donc en tête de son armée, ils pensaient que la plupart des créatures mythiques de brorotras et sa cavalerie lourde, partiraient vers le nord au deuxième, en réalité ils y étaient déjà, et l'armée secondaire de Nalec fut balayer, et les armées au nord de Brorotras, rejoignaient celles au sud. Nalec marchait la tête haute, le corps droit, son regard donnait une impression de grande puissance, et de par sa magie, il était couvert de flammes, " l'épée rouge est avec nous! " criait ses soldats, leur assurance était grande.

Enfin les deux armées furent en vue l'une de l'autre, c'était une clairière qui servait de terrain à la bataille. Nalec vint avec sa garde personnel au milieu de la clairière en ambassade, et le chef des elfes venus de Dhilvalar le reconnu. Alors il prit le cor de Dhilvalar, et souffla dedans plus puissament qu'un nain le ferait, il se retourna vers ses soldats, Nalec était effaré.


L'épée rouge est ici !!!! Gloire à Nalec à l'épée rouge !!!
- GLOIRE !!

Alors Nalec sut que Lerlifel venait de Dhilvalar, et Lerlifel sut que Nalec était le deuxième elfe venu de Dhilvalar. Sans en attendre l'ordre de leur chef, les elfes dans le camp de Brorotras, se ruèrent sur ceux de Nalec, pour leur serrer la main, reconnaissant leurs frères.

Nalec détourna les yeux de ce spectacle surprenant, et regarda Lerlifel. Finalement il ne trouva rien à dire, et rejoint la mélée de ceux qui fêtaient cette rencontre.

_________________
Nalec de Pilmaldur
Chef des Flammes du Phénix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le debut d'une amitié   

Revenir en haut Aller en bas
 
le debut d'une amitié
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle de déclarations... d''amour, d''amitié ou autres...
» Traité d'Amitié et d'Engagement diplomatique (Hollande)
» 2006 - Ellowyne Wilde - Her reluctant debut
» debut de flotte eldar
» Champagne - Traité d'Entente, d'Amitié et de Coopération judiciaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Flammes Du Phenix :: Histoire, aventure-
Sauter vers: